Le Magazine Du Vin

Edition du 29/11/2016
 

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que se sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. Dominique, après un bac commercial, a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Un site à Meursault, “le Moulin Juda”, facilite les déplacements des engins de culture. La maison possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée”. Le Domaine produit à parts égales des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). “En 2015, nous dit Guillaume Uny-Prieur, nous avons souffert de la sécheresse entre Juin et Juillet, avons eu un peu de pluie fin Juillet, ce qui était parfait pour les blancs, par contre cela a tardé pour les rouges, ce qui donne des vins très denses, très concentrés mais en petite quantité. Qualitativement ce sont des vins magnifiques. Nous n’avons pratiquement pas eu de tri à faire, les vendanges très saines se sont faites par un temps splendide, sans une goutte de pluie ! Nous avons effectué des macérations normales, grâce aux peaux épaisses nous avons pu extraire au maximum car nous avions la structure, le gras ; pour l’instant, on peut dire que le 2015 est le meilleur millésime depuis 2009. Que ce soit pour les blancs ou les rouges nous avions des degrés élevés supérieurs à 2003, des degrés naturels avoisinant les 14°. Pour les blancs, quantité et qualité exceptionnelles, pour les rouges 2015, qualité exceptionnelle mais peu de quantité. Nous investissons dans le travail du sol, le labour participe à faire respirer les sols ce qui est très important et de plus nous utilisons de moins en moins de désherbant. Nous travaillons plus maintenant dans le respect de l’environnement. Blancs 2014 : très belle fraîcheur aromatique, arômes de fleurs et fruits blancs, des vins très frais, très minéraux, un style de vin différent du 2013, des vins qui seront agréables sur des styles de cuisine différents. Le 2014 est bien typé et le 2013 plus gourmand. Rouges 2014 : les vins sont encore à l’élevage. Il y a un réel potentiel, matière et acidité étaient au rendez-vous. Blancs 2013 : beau mix bois-acidité-fruité, belle longueur en bouche, assez plaisant, des vins qui ne sont pas dominés par le bois, belle ampleur aromatique, un millésime très plaisant. Nous avons déjà vendu plus de la moitié de la récolte, donc il ne reste plus trop de bouteilles. Rouges 2013, les vins s’ouvrent gentiment, on obtient un millésime un peu plus concentré que d’habitude, belle matière, des vins pas trop lourds, pas trop durs, riches en structure, en couleur, bien aromatiques, des vins très plaisants dès maintenant mais que l’on peut garder en cave pour les laisser vieillir.

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT COTES-DE-BORDEAUX
e_cote-de-bordeaux.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
LA CROIX DAVIDS
HAUT-MACO
MOULIN VIEUX
COLBERT
CADILLAC
COTES-DE-BORDEAUX
MARSAN
RICAUD
CRANNE
PAYRE
BAVOLIER
MELIN
CASTILLON
COTES-DE-BORDEAUX
LAFLEUR BEAUSEJOUR
ARTHUS
BLAYE
COTES-DE-BORDEAUX
BERTHENON
HAIE
Les GRAVES
LAGARDE
LARRAT
PONT LES MOINES
VALENTIN
ESPERANCE
LACAUSSADE SAINT MARTIN
MAYNE-GUYON
PETIT BOYER
TERRE BLANQUE



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
HAUT-MOUSSEAU
CADILLAC
COTES-DE-BORDEAUX

ANNICHE
CEDRES
GENISSON
MALLIÉ CHANTE L'OISEAU
CASTILLON
COTES-DE-BORDEAUX
HAUT-BEYNAT
BEL-AIR
(CLOS VIEUX ROCHERS)
PILLEBOIS
BLAYE
COTES-DE-BORDEAUX


GRAND MOULIN*
GRAVES D'ARDONNEAU*
HAUT-BACON
BERGERE-BRIMAUD

TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
GRAND-MAISON
REYNAUD
CADILLAC
COTES-DE-BORDEAUX

(BRETHOUS)
(LAMOTHE de HAUX)
(BARREYRE)
(CARIGNAN)
CAVE QUINSAC
(GRIMONT)
CASTILLON
COTES-DE-BORDEAUX
(FILLIOL)
BLAYE
COTES-DE-BORDEAUX


SEGONZAC
BOTTE
PETITS-ARNAUDS

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château HAUT-BERGERON


Une propriété de 34,68 ha sur des graves argileuses et sablonneuses sur Sauternes et argilo-calcaires sur Barsac (90% Sémillon, 8% Sauvignon et 2% Muscadelle, vignes 50 ans). Superbe Sauternes 2011, qui développe des senteurs persistantes, de belle robe dorée, au bouquet délicat d’agrumes confits, à la bouche fondue, aux connotations de fleurs blanches, un vin qui demande un peu de patience. Le 2010, un vin de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits, de bouche profonde et persistante, très fin. Superbe 2009, au nez de rose et de miel, de bouche délicate, un grand vin concentré, où l'abricot confit prédomine en finale, de belle garde. Très savoureux 2008, avec ces nuances où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche savoureuse, de belle couleur, au nez riche et persistant. Très intense, le 2003, est un grand vin aux connotations florales complexes, onctueux aux papilles, gras, qui sent les fleurs et le miel.

Famille Lamothe
3, Piquey
33210 Preignac
Téléphone :05 56 63 24 76
Télécopie :05 56 63 23 31
Email : haut-bergeron@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateauhautbergeron.com

Clos RENÉ


Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec). “Le 2013 a été un millésime un peu difficile, nous explique Jean-Marie Garde, mais, après nos sélections, il a eu une évolution intéressante, l'élevage l'a bonifié et l'on peut avoir de belles surprises. A boire bientôt. En 2014, nous avons une très belle cuvée où l'on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeux, aimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.” On se fait plaisir avec ce Pomerol 2011, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très bien équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois.  Très beau Pomerol 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Le 2011 est velouté, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche mais fin, tout en subtilité. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surmûris, d'une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois, associant concentration et finesse, pro- metteur. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de garde. Le 2008, dominé par le cassis et les sous-bois, est un vin puissant, harmonieux, aux notes fruitées et vanillées en finale, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Le 2006 est savoureux, bien charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet, très élégant comme il se doit, tout en couleur et en matière, avec ces notes caractéristiques de griotte, d’humus et de cannelle au palais. Superbe 2005, une grande valeur sûre, de robe soutenue et brillante, tout en nuances aromatiques, aux notes de truffe, de prune et de groseille, un vin puissant, élégant, qui allie structure et rondeur, richesse et distinction, de très belle garde. Goûtez son Pomerol Château Moulinet-Las- serre, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en charme, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins délicieusement fondus, d’excellente évolution.

Jen-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 10 41
Télécopie :05 57 51 16 28

Château VAISINERIE


La bâtisse fut construite en 1685 et dépendait du Château de Puisseguin. En 1718, elle prend son indépendance. Création des chais à cette époque. C'est en 2004 que la propriété est intégralement rénovée, s'équipant des dernières technologies d'élaboration des vins ainsi que d'un magnifique chai à barriques. Une propriété de 25 ha, dont 13 ha de vignes, 91% Merlot noir et 9% Cabernet franc, sols argilo-calcaires. “Nous fêtons aujourd’hui la consécration d’une propriété dont l’exposition et le terroir exceptionnels nous offrent des vins aromatiques, élégants et prometteurs”. Une référence avec ce Puisseguin-Saint-Émilion 2013, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, un vin séveux et persistant en bouche. Savoureux 2012, au nez de mûre et d’humus, charnu, aux connotations de cassis et de fraise des bois au palais, un vin qui mêle rondeur et structure. Le 2011 dégage des tanins mûrs et fermes à la fois, au nez ample et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, bien complexe.  Le 2010, bien représentatif de ce millésime, intense, très parfumé, avec des notes de mûre et de griotte, un vin riche en couleur, qui allie distinction et structure, aux tanins présents, de bouche soyeuse et intense à la fois. La cuvée Quercus 2013 est tout en bouche, de jolie matière, un vin au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits (cassis, groseille). Le 2012 est riche en couleur comme en matière, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, intense au nez comme en bouche avec des nuances de fruits noirs et de truffe, bien corsé. Jolies chambres d’hôtes.

Dominique et Bernard Bessède

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 43 43 82 et 06 08 89 06 58
Télécopie :05 57 43 01 89
Email : bessede.vaisinerie@gmail.com
Site personnel : www.chateau-vaisinerie.com

CHATEAU CANTENAC


Nicole Roskam-Brunot, après des études de droit et d'économie régionale à l'université de Bordeaux, a décidé de se consacrer entièrement à son vignoble et d'apporter les soins les plus attentifs à la vinification et au terroir en veillant à ce que le sol dispose de tous les oligo-éléments nécessaires à sa prospérité. Aujourd’hui, Nicole Roskam-Brunot est aidée de ses fils. Frans s’occupe de la partie technique et d’une partie de la commercialisation. Il gère également en Haut-Médoc le Château La Lauzette Declercq (un Cru Bourgeois) et Johan s’occupe de la commercialisation et gestion du Château Cantenac. « C’est une période charnière où j’effectue la passation de pouvoir à mes fils. Je n’oublie pas Frédéric qui même s’il ne travaille pas sur la propriété, reste un fervent soutien. Donc tout le monde se sent impliqué ! » Les 15 hectares s'étendent dans le prolongement ouest du coteau saint-émilionnais, dominant la vallée de la Dordogne. Il est composé de 80% de Merlot noir, 15% de Cabernet-franc et 5% de Cabernet-Sauvignon. Le terrain sablo-graveleux et argileux permet une excellente maturation du raisin. Le vin est très élégant, merveilleusement bouqueté et fruité, d'une belle complexité et longueur en bouche. Depuis 2000, ils vous proposent également la cuvée “Sélection Madame”, une jolie sélection de Merlot, un vin charmeur et très fruité. L’œnotourisme prend une part de plus en plus importante avec des visites-dégustations traditionnelles ou des déjeuners personnalisés. Et la charte “Vignobles et chais en Bordelais” est venue valider la qualité de notre accueil. Il y a également Les Portes Ouvertes, le premier week-end de mai, qui sont toujours l’occasion de présenter notre vignoble avec un évènement culturel et ludique, et, dans le cadre des "Grandes Heures de Saint-Emilion", nous organisons un concert-dégustation dans nos chais en fin d'année.

Frans et Johan Roskam
2, lieu-dit Cantenac - RD 670
33330 Saint-Emilion
Téléphone :05 57 51 35 22
Télécopie :05 57 25 19 15
Email : chateaucantenac@vinsdusiecle.com
Site : chateaucantenac
Site personnel : www.chateau-cantenac.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château AURIS


Le territoire d’Auris couvre, au total, environ 300 ha avec un vignoble de 40 ha entourant le site bâti et un bel ensemble collinaire arboré s’étendant en direction de l’est. Il s’appuie sur le flanc ouest du Massif de Fontfroide, lequel culmine à trois cents mètres d’altitude. Le nom même d’Auris renvoie à une histoire très ancienne, par référence à un patronyme romain, Auricus. Deux zones géologiques :
– La première est de nature colluvionnaire gréseuse sur le versant Nord du massif de Fontfroide. Ce terroir en coteaux peut profond est propice à la production de vins rouges racés et élégants. Son exposition permet une maturité plus lente que dans les autres terroirs plus “chauds’’ des Corbières. Les nuits fraîches succédant aux belles journées ensoleillées du midi en automne permettent une maturation optimale des baies pour des vins d’une grande finesse.
– De l’autre coté de la départementale 613, en contrebas du Château, la nature des sols est à dominante sablo argileuse. Plus bas et plus profonds, ces sols sont plus froids et donc plus prédisposés à la production de blanc et de rosé. Toutes les parcelles sont vinifiées à part, selon des processus adaptés à chaque cépage.
Cela explique ce remarquable Corbières blanc 2014 Bio (médaille de Bronze Paris 2015), au nez dominé par les fruits mûrs, le lis et les petits fruits secs, tout en finesse d’arômes, d’une belle longueur en bouche.
Le Corbières rouge A d’Auris 2014, de très bonne bouche, aux senteurs de cassis et de fraise des bois, mêlant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un vin d’excellente évolution. Le Corbières rouge Château d’Auris 2014, 50% Syrah, 30% Grenache et 20% Carignan, est de couleur intense, racé, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, de bouche dense et fondue à la fois, à prévoir, notamment, sur des tripes à la languedocienne ou un agneau de lait au romarin.

Route du Massif de Fontfroide - CD 613
11100 Narbonne
Tél. : 04 68 45 16 85
www.chateau-auris.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine Le BOUT du LIEU


Sur le domaine, vous serez accueilli par la famille Dimani, la mère et le père, Monique et Arnaldo, et leur fils Lucien. Avec 17 ha de vignes situés sur les pourtours des méandres du Lot, la propriété s'étend sur les boucles de Saint-Vincent-Rive-d'Olt, Parnac et Luzech. Le Malbec s'adapte parfaitement sur les sols du domaine, alluvions anciennes, graves et argiles rouges (maîtrise du rendement, effeuillage, vendanges vertes). La passion du métier est donc ici une histoire de famille.
Coup de coeur pour le Cahors Orbe noir 2009, pur Malbec, issu de vignes de 25 à 30 ans, rendement de 40 hl/ha, une cuvée élevée 12 mois en fûts de chêne, charnue, savoureuse et complexe, de bouche ample et persistante où dominent la groseille et l'humus, associant puissance et finesse, charnu, très harmonieux et très équilibré (12€). Le 2006 est remarquable, très coloré, bien charnu, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, fondu, intense, à la fois riche et fin, de fort belle évolution. Le Cahors 2009 (Malbec majoritaire avec 10% de Merlot), est un vin corsé, de bouche puissante, parfumé (griotte, violette…), de bonne évolution (5,65€). Il y a également ce beau Cahors cuvée Empyrée 2009 pur Malbec provenant de vignes à faible rendement (35 hl/ha), élevé 22 à 24 mois en fûts de chêne neufs, au nez où se devinent les fruits mûrs, l'humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, un vin comme on les aime, charnu, qui associe charpente et distinction (20€), de garde, bien sûr, comme en atteste le 2002, aux senteurs de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois (23,50€). Aucune hésitation.

Famille Dimani

Château SAINT-AGRÈVES


Après 20 ans passés en Afrique, Claude et Marie-Christiane Landry sont revenus en France. Ils ont décidé de reprendre un domaine familial et de commencer une nouvelle vie. Le vignoble occupe une haute terrasse graveleuse qui repose sur un sous-sol d'argile, de sable, d'alios (sable durci par un ciment ferrugineux noirâtre), de calcaire et de faluns (calcaire coquillé).
Jolie verticale cette année : ce Graves rouge 2012, de couleur pourpre, est un vin intense, tout en bouche, bien épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, tout en bouche. Le 2011, très réussi, au nez puissant et subtil, est de jolie structure, tout en bouche, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), dense. Le 2010 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2009 est tout en structure, tannique et élégant, parfumé (cassis, cannelle, poivre), dense et charnu, de jolie charpente, de couleur pourpre (8 € environ). Bien classique, le 2008, avec des notes de cassis mûr et d’épices, aux tanins très harmonieux, de bouche complexe et persistante, est un vin très bien élevé (7 €). Le 2007, d’une belle robe rubis prononcé, avec des arômes de framboise et de violette, est corsé, aux tanins bien mûrs. Le 2006, développe des arômes de fruits rouges intenses, d’une finale persistante.
Bien apprécié également le Graves blanc, aux nuances de fleurs et d’abricot, tout en élégance, fruité au nez comme au palais, mêlant structure et souplesse (5,50 €). Très joli Saint-Agrèves rosé, avec cette pointe de nervosité agréable au palais, de bouche friande (6 €).

Vincent Landry - Earl Landry
17, rue Joachim-de-Chalup
33720 Landiras
Tél. : 05 56 62 50 85
Fax : 05 56 62 42 49
Email : saint.agreves@orange.fr
www.chateau-saint-agreves.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015

 



Maison PETTERMANN


Château LAFARGUE


Pierre ARNOULD EARL


Louis HUOT


Domaine de CHAMP-LONG


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château BOVILA


Domaine PRIEUR-BRUNET


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Château BOURSEAU


LAURENT-GABRIEL


Maurice VESSELLE


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Château de PIOTE


BAUMANN-ZIRGEL


Domaine CHARBONNIER


Château MAUVINON


Domaine JOST


Guy LARMANDIER


Château BÉCHEREAU


Château PENIN


Château BARRÉJAT


Pierre BOURÉE Fils


Domaine SERGUIER



DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHARLES SCHLERET


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU FABAS


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE CRET DES GARANCHES


LA BASTIDE BLANCHE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales